Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Écopôle de la Vallasse : le point sur le dossier (Midi Libre)
Deux unités pour divers déchets

L’Ouest héraultais, qui manque de structures de traitement et de stockage, exporte environ 200 000 t par an de déchets, depuis de nombreuses années, vers d’autres départements. C’est en grande partie la raison pour laquelle le projet porté par Villers Service, qui a vu le jour il y a une dizaine d’années, et plus précisément deux de ses filiales, Valorsys Près des Oliviers pour la partie déchets secs et tri, et Centuria Villers Environnement pour la méthanisation, a été reconnu d’intérêt général par le préfet, malgré la grande opposition des diverses communes concernées et de nombreuses associations environnementales.

"Comme les autres, notre commune s’est opposée au projet, a rappelé Richard Nouguier, le maire de Montblanc. Mais le préfet ayant décidé, malgré l’opposition, de classer le projet en PIG, puis ayant validé la révision du PLU pour cette zone de la Vallasse afin de la rendre constructible, la société ayant obtenu les permis de construire, le projet est désormais une réalité. Nous en prenons acte et nous serons donc amenés à composer et à travailler avec les acteurs de l’Écopôle de la Vallasse". Certes, l’Écopôle, qui serait en capacité d’accueillir un total de 191 000 t de déchets par an, est désormais une réalité, les divers recours n’étant pas suspensifs.

La Coved, Quadran et une Semper pour gérer le site ?

Les tractopelles sont d’ailleurs à l’œuvre. Les automobilistes peuvent les apercevoir sur la route de Bessan, près du domaine de Coussergues. Seule la construction du centre de tri et de conditionnement de déchets secs est en route. 7 938 m², pour une hauteur de 14 m, sur une surface de terrain de 18 300 m². La gestion devrait en être confiée à la Coved, filiale propreté du groupe Saur. Si rien ne vient changer la donne, le centre pourrait être opérationnel à la fin de l’année.

Quant à l’unité de méthanisation, elle devrait voir le jour l’année prochaine Quadran, le groupe dirigé par le Biterrois Jean-Marc Bouchet, s’est associé à Centuria Villers Environnent, filiale de Villers Service pour la construction de l’usine. Elle accueillera les déchets fermentescibles et prévoit de les valoriser par une production d’énergie renouvelable. Une partie (la plus grosse ?), dite ultime, serait ensuite enfouie sur le site dans des balles d’une tonne.

Une société d’économie mixte de production d’énergie renouvelable (Semper) vient d’être créée. Elle est composée, pour l’instant du Sictom de Pézenas, de Quadran et du conseil général. Son rôle, pour l’heure, "est à la réflexion. Elle devrait agir sur les deux unités. Rien n’est acté pour l’instant, On travaille sur les modalités de gestion, d’exploitation, et sur la création des services communs aux deux unités", indique M. Daure, du Sictom de Pézenas-Agde.

Écopôle de la Vallasse : le point sur le dossier (Midi Libre)