Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par P. GEORGE

Comme convenu, tous les candidats qui prennent le temps et ont la politesse de répondre à nos courriels de sollicitation, ont leur réponse publiée sans aucune modification sur notre site. Nous remercions M. Arnauld SALVINI pour avoir réaffirmé clairement sa prise de position de 2007 et nous comptons, plus que jamais, sur son soutien dans notre lutte prochaine contre la société Villers Services, et ses différentes filiales: Trienersys, et consorts.

Message transmis par le site Internet de M. SALVINI

Question :

L’association ACCID qui lutte contre un projet d’implantation d’un centre de stockage des déchets ultimes à Robécourt près de Lamarche a demandé à Arnauld SALVINI de se positionner sur le sujet. 

Réponse :

Sur le sujet de l’implantation d’un CSDU à Robécourt, centre de stockage des déchets ultimes, je tiens effectivement à rappeler les éléments suivants qui me poussent à être opposé à l’installation de ce projet à cet endroit situé à une trentaine de kilomètres de Contrexéville.
D’une part, selon les analyses qui ont été effectuées, il semblerait que ce projet d’implantation puisse ne pas être sans conséquences sur le gîte hydrominéral des eaux de Vittel et de Contrexéville.
Toute incidence sur le gîte pourrait donc entraîner une catastrophe écologique et économique évidente.
Par ailleurs, le site est destiné à accueillir les déchets ultimes venus de tout le département des Vosges. Robécourt étant situé à l’ouest aux confins du département, l’implantation à cet endroit me semble être totalement illogique du point de vue de l’environnement et de l’écologie.
En effet, les 2/3 de la population des Vosges se concentrent dans le massif à l’est. C’est donc à cet endroit que se situent les gisements de production. Or, implanter la décharge complètement à l’opposé de ces gisements revient non seulement à augmenter fortement les coûts de transports mais aussi la consommation de carburants et donc la pollution.
C’est donc un non sens économique et écologique.
Enfin, un nombre important de camions devront chaque jour se rendre à la décharge. Leurs parcours pourraient passer par Contrexéville et je m’opposerai fermement à ce que les routes de notre ville touristique soient encore un peu plus empruntées par les camions.
Je reste cependant conscient que ce problème doit trouver une solution et une solution rapide car l’échéance de la fermeture de l’actuel site approche. Des techniques alternatives permettant de réduire les déchets ne pouvant être mises en oeuvre dans un laps de temps aussi court, il faudra trouver une solution pour l’implantation d’un CSDU. Quoiqu’il en soit, Robécourt n’est pas la bonne.

Rappel du site de M. SALVINI :
http://www.arnauldsalvini2008.fr/index.htm

Commenter cet article