Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par P. GEORGE

Philippe Guyenot confirme et gagne

Les habitants de Semur-en-Auxois ne voulaient plus de Michel Neugnot comme maire. Ils l'ont montré, prouvé, et exprimé hier par un vote sanction sans équivoque, à l'image de ce qui s'était déjà produit lors du premier tour. A l'arrivée, et malgré de vaines tentatives de mea culpa, le premier secrétaire du Parti socialiste de la Côte-d'Or termine ce second tour avec 172 voix de retard, soit douze de plus qu'au premier tour. Une claque d'autant plus sévère que la gauche a remporté ces élections sur un plan national...

Grand gagnant de ce « changement d'ère et d'air » comme il l'a indiqué hier soir à chaud, le candidat Philippe Guyenot. L'assureur semurois aura ainsi réussi son pari, et ce, malgré ses anciennes attaches politiques avec l'extrême droite. C'est sur ce thème que le maire sortant a pourtant attaqué sans relâche son opposant. Mais rien n'y a fait : le front républicain monté ces derniers jours n'a rien pu faire contre la vague « anti Neugnot ».

Dans cette élection, un constat : le poids prépondérant du dossier du centre d'enfouissement des déchets, installé dans la commune voisine de Vic-de-Chassenay. Longtemps, le maire de Semur n'a pas voulu croire à l'incidence de ce fardeau sur les scrutins. Mais force est de constater que dans la balance, les ordures de la décharge ont pesé très lourd

En première ligne de ce front « écologique et citoyen », l'Association de sauvegarde du patrimoine de l'Auxois (ASPA). Philippe Guyenot fait d'ailleurs partie du conseil d'administration de l'association. Catherine Sadon (13,16 % hier) a également œuvré au sein de l'association, avant d'en être exclue en raison de son engagement comme suppléante de Marc Patriat dans le canton. Ce dernier, toutefois réélu, perd d'ailleurs sur Semur ville...

Ainsi, l'ASPA, très présente sur le terrain militant, mais aussi juridique, a également su investir le terrain politique. La cible était Neugnot. L'objectif est largement atteint.

Pour le futur maire de Semur, qui sera élu samedi prochain en conseil municipal, de vastes chantiers en perspective. Philippe Guyenot l'assure : il va y avoir du changement.
« Après une politique de dix ans d'autosatifaction et de déclin démographique, notre équipe représente une expression populaire globale sans esprit partisan. Aujourd'hui, il nous faut reconstruire. »

Jean-Philippe GUILLOT
Bien Public – 17/03/2008 
PS : il y a 4 000 habitants environ  à Semur en Auxois

Commenter cet article