Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par P. GEORGE

Gérard Sancho et Frédéric Drevet ont fait leur entrée à l'assemblée départementale. Premières impressions.



Frédéric Drevet prend doucement ses marques.

Quelle journée ! Une longue journée, fastidieuse en prime mais il en va ainsi « d'une réunion de droit », celle qui suit toutes les élections cantonales. Gérard Sancho (Majorité départementale) et Frédéric Drevet (PS) ont été tout de suite plongés dans le grand bain. Le premier a pris place au côté de Patrick Jamis (gauche), le second à gauche de son « leader », Étienne Pourcher (prononcez « Pourchère », SVP) et sera donc à bonne école.

« J'étais venu avec Serge Esserméant lors d'une réunion de maires, j'avais donc repéré les lieux. Nous avons été très bien reçus, très bien accueillis », rapporte le nouveau conseiller général de Lamarche, surtout « impressionné par le nombre de commissions et de représentations. Je ne m'imaginais pas qu'il pouvait y en avoir autant ». En 13 ans de maire (Martigny), il affiche pourtant une bonne connaissance de la chose publique.

Désigné, comme ses collègues, dans une multitude de délégations, Gérard Sancho a choisi de s'investir plus particulièrement « dans tout ce qui touche au développement local et aux déchets ». L'Ouest vosgien est servi sur ce plan-là : il y a des choses à faire... ou à ne pas faire !

« La difficulté, commente Frédéric Drevet, c'est de mettre un nom sur un visage et d'identifier les services. Je prends mes marques, tant au niveau du bâtiment que des services, c'est une première obligation, le travail va venir après ». Il le confesse lui-même, l'élu de Bains-les-Bains entre dans la catégorie des « bleus » un jour de rentrée au lycée. Un bleu « avec la maturité en plus, bien sûr, un bleu qui va avoir à supporter le poids de la nouveauté », mais qui ne se fait pas de bile pour ses futures missions. Frédéric Drevet, auteur d'un coup double dans la Vôge -conseiller général et maire de Bains- n'avait jamais mis les pieds dans la salle des délibérations. Lui aussi s'est dit « impressionné ». Par le décor et le cérémonial.


G.M.

Est-Républicain - 21/03/2008

Commenter cet article