Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association ACCID

ACCID est une association loi 1901 qui a pour but de s'opposer à l'implantation d'un Centre de Stockage de Déchets Ultimes ou à tout autre type de décharge ou de stockages contrôlés

Les eaux thermales vosgiennes menacées de panne sèche (Est-Républicain)

Cela n'est pas nouveau, mais le préfet a jugé la situation assez grave pour convoquer tous les maires de la plaine des Vosges. Y compris ceux des cantons de Bulgnéville et Lamarche. Polluées par les CSDU, asséchées par les pompages, que va-t-il rester de nos réserves hydrauliques et de nos sources thermales ??? Une personne présente à cette réunion (maire ou autres) ne pourrait-elle pas nous faire un petit résumé de ce qui s'y est dit ? Merci d'avance.

Suit l'article de l'Est républicain, ...

Le préfet, Albert Dupuy a alerté les 180 maires de la plaine des Vosges. " La nappe ne se reconstitue pas assez vite par rapport à ce qui est puisé pour l'usage domestique ou industriel " a déclaré le préfet. Les sources thermales et le réservoir d'eau lorrain sont menacés.

La nappe des grès du Trias inférieur (GTI) constitue en Lorraine, et en particulier dans les Vosges, où elle couvre un tiers du territoire et 180 communes, une source d'approvisionnement importante pour les besoins en eau potable. Elle subit cependant un abaissement régulier de son niveau, notamment dans la zone sud-est de la nappe, qui correspond au secteur de Vittel, Contrexéville et Mirecourt, en raison de son usage domestique et industriel.


Sonnette d'alarme


De ce constat, le préfet et les services de l'Etat tirent la sonnette d'alarme à titre préventif. «Le secteur est un réservoir d'eau en Lorraine et Vittel en particulier. Nous devons ralentir ce phénomène, car la nappe ne se reconstitue pas assez vite par rapport à ce qui est puisé pour l'usage domestique ou industriel. C'est pour cela que nous lançons une étude pour le réaménagement, afin d'observer et prendre des mesures d'économie de l'usage de l'eau pour la stabiliser. Nous devons avoir une gestion économe de l'eau pour tous les citoyens. C'est aussi l'occasion de revoir nos réseaux de distribution et de constater les faiblesses », précise le préfet Albert Dupuy qui veut lancer cette réflexion citoyenne.

Pour ce faire, l'Etat par l'intermédiaire de son préfet a convié hier, les 180 maires des communes, les différents services de l'Etat, telles que les directions de l'agriculture et de la forêt, de l'équipement, des affaires sanitaires et sociales, de l'agence de l'eau, des services vétérinaires, de l'industrie, de la recherche et de l'environnement... ainsi que les élus départementaux et régionaux, puis les professionnels, à cette réunion d'information et de débat au Palais des congrès de Vittel. «Il n'est pas question de prendre des mesures restrictives ou drastiques, mais de mettre les citoyens vosgiens face à ce problème, afin que nous puissions y réfléchir tous ensemble», a ajouté le préfet. Une vision à long terme pour les générations futures car c'est 6,6 millions de m3 d'eau qui sont prélevés chaque année dans cette nappe, alors qu'il n'en faudrait pas plus de 5,5 millions de m3 pour pouvoir inverser
la tendance.

Un travail de longue haleine que le comité de pilotage d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) va devoir mettre en place.


Est-Républicain - 15/05/08

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article