Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Fabrègues: Les Gardiens en réfèrent désormais au juge


Association et mairie lancent leur combat sur le terrain judiciaire. Plus de quatre ans de combat, « mais cette salle est toujours pleine et rien n'est perdu tant que notre détermination à gagner ne faiblit pas » . La première réunion publique, salle Janson, organisée depuis l'arrêté du préfet autorisant Sita Sud à exploiter une décharge à Fabrègues, aura eu des accents mobilisateurs, hier soir. Mobilisation des militants en vue d'actions futures et invitation à l'effort financier, à l'aune des rudes affrontements judiciaires qui se dessinent.

Ce ton aura percé chez Philippe Massérini, président des Gardiens de la Gardiole à l'origine du rendez-vous, mais aussi du côté de la déléguée syndicale représentante des salariés d'Areva, Martine Jeannin, ou encore dans la voix du maire, Jacques Martinier. Georges Frêche en aura pris pour son grade, stigmatisé dans la manière dont il mena à l'Agglo le vote « sans débat préalable » de la demande d'arrêté de Pig au profit de Sita Sud.

Mais au-delà des encouragements et de la conviction affichée d'un succès final, les quatre-vingt dix minutes autorisèrent surtout un tour d'horizon de la situation. Rappel des actions, projection vers l'avant.

« Vendredi , avançaient les Gardiens, nous avons saisi le juge administratif d'un référé expertise, afin qu'il nomme un collège d'experts et que soit tranchée la question de l'existence d'une nappe phréatique et d'un sol de type karstique, sous la Gardiole. » L'affirmation n'a rien d'anodin, elle structure en bonne part l'argumentaire des opposants.

Parallèlement, l'avocat de l'association étudie l'hypothèse d'un recours suspensif porté contre l'autorisation préfectorale d'exploiter, dans l'attente du recours proprement dit.

Celui-là, les conseils de Jacques Martinier sont aussi en train de le rédiger, Areva, selon Martine Jeannin, ajoutant encore le sien, dans un déferlement annoncé de procédures contre lequel Sita, filiale de Suez, ne sera cependant pas désarmée...

À côté, les Gardiens entendent ne pas abandonner le terrain. Celui des coups médiatiques et celui du domaine Mirabeau ; une « vigilance quotidienne » est instaurée, pour prévenir toute « tentative d'y entamer des travaux ».

Midi-Libre - O. L. N

 

Commenter cet article