Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Nous aimerions partager l'optimisme de Katryn TLUCZYKONT en ce qui concerne le projet de décharge de Robécourt. Il est vrai que rarement un projet de décharge n'aura accumuler autant d'avis défavorables (déjà 4) depuis son lancement :

- le 18 septembre 2008, il a été déclaré incompatible avec le PDEDMA 2002 des Vosges. Il le sera encore plus avec le PDEDMA en cours d'élaboration qui verra le jour fin 2009 ou début 2010;
- le 16 juillet 2009, la commission d'enquête publique a rendu un double avis défavorable à la fois sur la demande de permis de construire, et sur la demande d'autorisation de créer un CSDU;
- le 5 septembre, madame la maire de Robécourt a refusé - au nom de l'etat et après instruction du dossier - le second permis de construire déposé pour le centre de tri;

Mais le parcours administratif est long et tortueux. Les avis rendus par la commission de révision du PDEDMA et la commission d'enquête publique sont uniquement consultatifs. S'ils ne peuvent être totalement ignorés, ils n'arrêtent nullement le projet.

En ce qui concerne le centre de tri, ce ne serait pas la première fois que la société Villers Services "oublie" de la construire. A Vic de Chassenay (21), projet référence de cette société (voir dossier soumis à enquête publique), le centre de tri associé au CSDU n'a jamais été construit. Le centre de tri est généralement plus un artifice pour rendre le projet écologiquement correct qu'autre chose. De plus, rien n'empêche cette société de déposer une nouvelle demande de permis de construire.

L'instruction du dossier de CSDU va donc se poursuivre. Et ce,  jusqu'à son passage devant le CODERST et pour finir l'arrêté rendu par le préfet.

Jusqu'à cette échéance qui se rapproche de plus en plus (peut-être à l'automne ?) notre détermination et notre mobilisation doivent rester totales.


Commenter cet article