Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID


Une quinzaine de sacs jaunes sont vérifiés, certains foyers ne jouent pas le jeu. Des bouteilles et des boîtes de conserve pleines étaient mélangées aux déchets autorisés.

La "com com" a analysé les poubelles de ses administrés. Le résultat n'est guère reluisant...

Depuis plusieurs années, la communauté de communes de Bulgnéville, ayant pour compétences, la gestion des ordures ménagères, a mis en place le tri sélectif de celles-ci. Ainsi, parmi la sélection, les sacs jaunes occupent une place importante ayant une incidence non négligeable sur le volume des ordures incinérées et par conséquence, sur la facture ordures ménagères, donc indirectement sur les impôts...

En début d'année, une réglette pour faciliter le tri a été distribuée sur toutes les communes de la communauté de communes de Bulgnéville. À partir de cette aide pédagogique, le sélectif est facilité.

Seulement, lorsque les responsables des ordures ménagères, Charlotte Josset, Yves Cousin et Jacky Delamotte étudient les bilans de la société le Barisien, collectant les ordures ménagères, il faut bien constater qu'il persiste des anomalies.

C'est pour cette raison qu'il y a, périodiquement, des opérations de caractérisation au sein du centre de tri Vaudoncourt. La dernière effectuée par l'unité mobile de caractérisation des collectes sélectives d'ANETAME Ingénierie, a permis de vérifier une quinzaine de sacs de la tournée de mardi.

Circuit correspondant au tiers des communes collectées.

Le village concerné, ce jour, étant Malaincourt.
Le contrôle s'est effectué sur le même principe que la chaîne classique, les responsables de la CCB, le chargé de mission de la SOVOTOM, Grégory Antoine et les vérificateurs, ont été étonnés ou quelque peu déçus, de voir que certains foyers, ne jouaient absolument pas le jeu. Ainsi, le fait de trouver des bouteilles et des boîtes de conserves pleines, des enveloppes transparentes, des barquettes plastiques et en polystyrènes et de nombreux autres objets interdits dans les sacs jaunes (voir la réglette de tri), a donné un pourcentage de caractérisation s'élevant à plus de 9 % d'indésirables.

Trier mieux pour payer moins

La recherche de la meilleure caractérisation conditionnant la valeur de l'attribution d'une subvention abaissant la facture déchets ménagers : " On peut mieux faire et facilement, tout simplement en respectant ce qui est mis sur la réglette", expliquent les responsables.

" Trier plus et trier mieux pour payer moins" est le leitmotiv de la commission ordures ménagères qui rêve d'une photographie très positive du tri sélectif.

Pour tous renseignements ou en cas de perte de la réglette, prendre contact à la CCB, auprès de Charlotte Josset. Tél
: 03 29 09 13 18.

Vosges Matin - 22/09/2009

Commenter cet article