Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

bonvillet parc

Réunies à la salle polyvalente, plus de 150 personnes ont assisté à la réunion organisée par l'association "Aux sources du parc" chapeautée par le président Fabrice Cahez et des membres de l'association qui ont travaillé sur le projet de parc régional, qui est en route depuis novembre 2009. Il était temps de le sortir de l'ombre et c'est chose faite. Un grand travail va suivre grâce à la ténacité des responsables qui travaillent en symbiose.

Ce projet est suivi par onze communautés de communes, cinq en Haute-Saône, deux en Haute-Marne, quatre dans les Vosges associées à trois régions, Franche-Comté, Champagne-Ardenne et Lorraine. L'entité géographique concernée par le projet, dite des Trois Provinces, possède des caractéristiques géologiques, géographiques, historiques et démographiques similaires. Elle a pour handicap de ne pas disposer, pour son développement économique, de grandes entreprises porteuses d'emplois. Une de ses ressources, impossible à délocaliser, est de bénéficier d'un patrimoine naturel, bâti et paysager de qualité. À cet environnement naturel, encore relativement bien préservé, s'ajoute un potentiel humain attaché à ses racines, aux savoir-faire ancestraux, et à la survie de son identité.

Partant de ce constat, il a semblé à de nombreux élus, que l'outil le plus approprié pour maintenir, créer et développer une activité économique sur le secteur serait son classement en parc naturel régional.

Un label valorisant

La création de ce PNR, outre les fonds qu'elle apporterait, permettrait de valoriser la région et de la dynamiser, en mettant en avant ses atouts et en fédérant ses énergies. Situé aux sources de la Saône et de la Meuse, il pourrait attirer vers nos villages et bourgades, grâce à une communication globalisée, des touristes, visiteurs, randonneurs pédestres ou équestres, venus de France et des pays limitrophes, et favoriser ainsi la restauration, l'hôtellerie, le thermalisme, la location de gîtes, chambres et tables d'hôtes.

Le label PNR permettrait aux producteurs et agriculteurs locaux de mieux diffuser et commercialiser leurs produits. De par sa structure, ce PNR induirait également des emplois à travers son fonctionnement et ses actions d'éducation, d'information, d'aménagement et de recherche. Contrairement à de nombreux préjugés, un parc naturel régional n'est pas une réserve où la nature et mise sous cloche. La chasse, la pêche et la plupart des activités humaines y sont autorisées, dans les mêmes conditions qu'auparavant.

La charte qui régit un PNR n'est pas imposée de l'extérieur, mais rédigée par les acteurs locaux. Elle doit cependant se montrer suffisamment ambitieuse pour justifier ce label et mettre en œuvre une politique innovante et respectueuse de l'environnement, en matière d'aménagement et de développement économique social et culturel.

Le dossier pour convaincre

La décision de création d'un PNR est prise par le Conseil régional, qui assure le financement à hauteur d'environ 50 %. Le but de l'association "Aux sources du parc" est de constituer un dossier solide et argumenté pour convaincre les régions Lorraine, Franche-Comté et Champagne-Ardenne de lancer ce projet, indispensable pour la vitalité du secteur rural.

Si vous avez envie d'agir pour l'avenir et la survie du territoire, vous pouvez adhérer à l'association et participer à ses réunions, ouvertes à toutes les bonnes volontés…

Vosges Matin - 11/05/2010

Commenter cet article