Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

sicovad compostage

Les composteurs du Sicovad ont la cote et ont déjà été adoptés par 3 000 familles. Une nouvelle façon d'allier économies et réduction des déchets.

Ils sont désormais 3 000 foyers des différentes communes adhérentes au Sicovad à détenir un composteur. En plastique ou en bois, cet équipement permet aux familles de remplir un peu moins leur poubelle tout en réalisant un engrais parfaitement naturel.

Lancée en 2004, l'opération "composteurs" est basée sur deux axes, comme le rappelle le président du syndicat de gestion des déchets, Benoît Jourdain. " Il y a un vrai intérêt écologique et les gens le voient. Ils viennent aux conférences thématiques que nous organisons et sur les stands lors de fêtes. Mais, pour nous, c'est aussi l'importance de réduire les déchets. C'est idiot de brûler ou enfouir de l'herbe alors qu'on peut facilement en faire quelque chose d'utile à moindre coût."

Des arguments bien entendus par la famille Chevrier qui habite Dinozé et vient de se voir remettre, symboliquement, le 3 000e composteur lors d'une petite cérémonie organisée pour la circonstance. Nathalie et Hervé ainsi que les petits Lorine, Léo et Marine vont pouvoir s'y mettre. " On en entend de plus en plus parler. On trie déjà avec les sacs jaunes, mais là cela va nous permettre de limiter encore plus nos déchets. De plus, nous faisons notre jardin." Le couple voit aussi une dimension éducative dans la démarche : " Plus les enfants apprennent tôt à trier, mieux c'est !"

Un cycle naturel de la matière organique qui est de plus en plus prisé par les amoureux de la nature mais aussi les autres.

Grégory BARBIER
Vosges Matin - 08/05/2010

Le compost naturellement

Christian Amet habite Lépanges-sur-Vologne. Cela fait 6 ans qu'il composte. " Ça limite la poubelle à la fin de la semaine !"

Il explique la technique à avoir : " C'est assez facile, il suffit de se tenir à certaines choses comme par exemple ne faire que des petites couches. Je mets les déchets de cuisine et très peu d'herbe. Il faut y aller petite quantité par petite quantité et remuer de temps en temps, environ deux fois par mois."

Le compost "frais" (qui a moins de 6 mois) peut être utilisé en paillage en l'éparpillant sur 5 cm sur terre ou au pied des arbres.

Après plus de 8 mois, le compost appelé "mûr" peut être utilisé en amendement organique. Autrement dit, l'épandage, le mélange, le rempotage de plantations, de semis, ainsi que pour le potager, les vergers, les massifs et les jardinières.

Il allège les sols argileux, augmente le pouvoir de rétention de l'eau des sols sablonneux, il contribue aussi à protéger les végétaux contre les parasites et les maladies.

Le compostage en chiffres

 

78 kg
Une étude de 2008, menée au niveau départemental montre que l'équivalent de 78 kg de déchets de cuisine et de jardin finit dans nos poubelles alors qu'ils pourraient être recyclés en compost, soit environ 30 % du poids des ordures ménagères.

6 000 tonnes

Même sans acheter de composteur, on peut agir de façon écolo. Les plateformes du Sicovad, notamment à Razimont, ont reçu 6 791,09 tonnes de déchets verts. Ceux-ci ont été valorisés par compostage.

6 %

Sur le territoire syndical, le taux d'équipement moyen des ménages en composteurs est de 6 %.

512 litres

Il existe deux sortes de bacs différents pour le public : un en plastique de 325 litres et l'autre de 512 litres en bois. Déduction faite de l'aide de l'Ademe, le plus petit vous coûtera 18 € et le plus grand 25 €.

Commenter cet article