Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

poule biodechets

Par an, une poule peut consommer 160 kg de déchets. Le Pays de l’Or tente l’expérience, en famille, notamment à Mudaison.

10 € pour deux cents œufs produits, 160 kg de déchets ménagers éliminés à peu de frais. A priori, le rapport est imbattable, qui vaut à la communauté de communes du Pays de l’Or de tenter l’expérience auprès d’une partie de sa population.

En l’occurrence, 700 foyers vivant dans les écarts, ces habitations ou groupes d’habitats isolés des centres de ses sept communes membres, contactés pour leur proposer d’adopter des poules pondeuses. « On n’invente rien du tout, remarque Yvon Bourrel, président de la communauté, il y a toujours eu des lapins et des poules dans les fermes, nourris notamment d’épluchures de légumes. En revanche, nous sommes en zone rurale, il est assez facile de tendre la perche à celui qui veut renouer avec ces pratiques. »

« C’est difficile,
admet Philippe Martin, directeur du service environnement, et on le voit à Montpellier avec la méthanisation. Nous relançons la distribution déjà menée de composteurs, on songe à une collecte auprès des gros producteurs plutôt que les particuliers. »


Plutôt une somme d’orientations qu’une solution globale, « on ne met pas tous nos œufs dans le même panier », s’amusait Yvon Bourrel, hier matin, alors que quelques particuliers signaient les conventions “poules”. Parmi eux, Julien et ses enfants, Loane et Marjorie, résidants de Candillargues, qui expérimentent déjà l’idée : « Ça mange vraiment de tout, les mauvaises herbes aussi, souriait le papa. C’est rigolo, éducatif, les enfants aiment bien et, au pire, elles font caca un peu partout si on les laisse libres », ajoutait-il, évoquant le caractère pédagogique du projet, pas du tout négligeable.

Ollivier LE NY

Midi Libre- 28/11/2010

Commenter cet article