Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

 

 

Après la décision favorable de la préfecture , c’est la décision unanime des élus du Conseil Général de Hérault d’autoriser la société VILLERS SERVICE à aménager la départementale 28 entre BESSAN et BEZIERS qui a fait réagir les manifestants anti-décharge ce Samedi 6 Novembre lors d’une ( longue ) marche de BESSAN au Domaine de COUSSERGUES.

Un élargissement d’une partie de la chaussée et d'un carrefour giratoire au niveau de la décharge a été autorisé par le Conseil Général pour une estimation de travaux de 6 Million d’Euros.
Certe, les travaux seraient à la charge de l’entreprise Villers Services, mais, comme l’indique les opposants au projet, l’amortissement de cette somme ne pourra être prélevée que par une augmentation du coût au tonnage du traitement ce qui reviendrait au final à mettre l’équipement à la charge indirecte du contribuable.

Mais les motifs d’oppositions sont plus étayés par la voix de Robert CLAVIJO, délégué de l’Association Languedoc Roussillon nature Environnement qui a énuméré lors de  son intervention sur site ( notre vidéo ) les multiples dangers de cette implantation.

D’autres voix se sont élevés contre la « revendication environnementale » d’un projet qui commencera a prendre corps par l’arrachage de des 35 hectares de vignes nécessaires à son implantation,  ou encore sur la pollution potentielle de la nappe phréatique.

Évoqués également, la noria de camions nécessaires à l’acheminement des déchets pour ce qui deviendrait la décharge de tout l’Ouest Héraultais soit les trois quart de la surface du département.

Samedi , au terme de la longue marche en forme de pèlerinage processionnaire de BESSAN à COUSSERGUES,
les manifestants ont eu la volonté de démonter que même en cas d’aménagements de la départementale, les accès seraient impossibles voir très dangereux lors du croisement des véhicules poids lourds, ce qu’il parvinrent à démonter en situation.

Richard MONEDERO le maire de VIAS était à la tête des élus Viassois, pendant que Stéphane PEPIN emmenait la délégation BESSANAISE en l’absence de Robert RALUY, un élu de PORTIRAGNES , un de Saint THIBERY et deux élus de la minorité agathoise participaient également à la manifestation.

Mais les propos les plus attendus étaient ceux du Conseiller général du canton d’Agde, Sébastien FREY 
qui était venu expliquer, par son absence lors du vote, les raisons du vote unanime du Conseil Général de l’Hérault. Il s’est déclaré «  fermement opposé à ce projet » ( voir la vidéo ) et solidaires des manifestants pour relayer leur mécontentement et appuyer leur recours devant le tribunal administratif.

Pour l’heure néanmoins , malgré la mobilisation des contradicteurs, le projet en arrive à une phase de lancement déterminante …

Une fois le permis de construire déposé , s’il était accepté et après épuisement des voix légales de recours , il se pourrait bien que les travaux démarrent…
Les opposants redoublent donc d’efforts  et de détermination.


Un nouveau rendez vous est donné pour le 12 Novembre à MONTBLANC. Plus déterminés que jamais !

 


Commenter cet article