Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

2012-12-Vallasse5

La coordination locale contre la Vallasse était dernièrement à Paris pour manifester avec d’autres mouvements de toute la France.

 

On pourrait croire que les opposants à l’écopôle de la Vallasse ont disparu ou sont résignés, notamment en raison de l’absence actuelle de manifestation publique contre le projet. Il n’en est rien. Les élus municipaux de tous bords et les responsables associatifs du secteur continuent à se réunir régulièrement et suivent de près ce dossier qui vise la création d’un centre de déchets et d’une usine de méthanisation sur la commune de Montblanc, à proximité de Bessan et de Vias. Récemment, ils étaient à nouveau en mairie de Bessan pour échanger sur ce dossier, porté par une entreprise privée et appuyé par les services de l’Etat.

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de manifestations publiques de protestation ces derniers temps ? Simplement car l’affaire est actuellement entre les mains de la justice. Les municipalités de Bessan, de Portiragnes et de Vias ont conjointement engagé plusieurs procédures devant le tribunal administratif de Montpellier et la cour administrative d’appel de Marseille afin d’empêcher la réalisation du centre de déchets, alors que l’on évoque un prochain démarrage des travaux. De nouveaux recours juridiques sont par ailleurs en prévision. Des actions pour lesquelles l’association « Montblanc Avenir » s’est associée.

Au-delà des contentieux, la coordination locale contre l’écopôle œuvre aussi sur de nombreux points touchant au traitement des déchets pour apporter sa pierre à l’édifice, comme le suivi de la révision du plan départemental d’élimination des déchets de l’Hérault ou l’organisation de rencontres avec différents partenaires et autorités publiques. La coordination s’est même dernièrement rapprochée d’un collectif national qui met sévèrement en garde contre les usines de méthanisation, lesquelles ne sont pas efficientes et posent de nombreux problèmes environnementaux et de santé publique. Le cas de l’usine Améthyst à Montpellier en est un exemple flagrant. Un représentant du groupe manifestait à Paris il y a quelques jours devant le ministère de l’écologie et du développement durable.

On constate donc que la coordination intercommunale demeure pleinement engagée contre l’écopôle de la Vallasse et que la fronde ne faiblit pas. Il suffit d’un simple appel à la mobilisation générale pour relancer les populations toujours préoccupées et fortement opposées à ce projet.

Luisella Burlet est la correspondante de Thau-info pour Bessan.

luisella@cegetel.net

Commenter cet article