Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

 

laRouillieIl y a trois ans, la municipalité inscrivait à son budget la rénovation du toit du clocher de l'église de La Rouillie. Et mardi matin, les habitants du village, le maire Gisèle Dutheil et son adjoint André Bresson assistaient à la phase finale : la délicate opération de mise en place du nouveau toit.

C'est l'entreprise Denis Barret de Robécourt qui avait été choisie pour cette rénovation attendue.

L'ancien toit qui, semble-t-il était d'origine (1832), a été déposé, tout comme la croix et le coq. En le descendant on constate, on a constaté avec surprise que la toiture avait été transpercée de plus de vingt impacts de balles.

Le toit a été refait à l'identique en atelier avec une charpente en chêne. L'assemblage s'est fait de façon traditionnelle : mortaises, tenons et chevilles en bois. Ce qui mérite bien un coup de chapeau à destination de Julien le charpentier, Pascal le zingueur et Daniel le couvreur.

Cette restauration a été subventionnée à hauteur de 35 % par le Conseil général.

Pour la pose du nouveau toit, la grue de la maison Rollot avec sa flèche de 34 m était nécessaire. Elle a soulevé délicatement cet élément lourd de deux tonnes qui reposait sur le camion.

On a vérifié les élingues, on a soulevé de quelques centimètres le toit, puis on l'a reposé afin de repositionner les élingues et ce nouveau chapeau s'est envolé majestueusement dans le ciel gris. Cela a été un instant d'émotion, photographié, filmé quand la grue l'a déposé.

Les ouvriers ont alors positionné définitivement ce toit au sommet du clocher.

Les équilibristes ont réglé les derniers détails avec la remise en place de la grande croix qui a été décapée et repeinte et la pose du nouveau coq.

Denis Barre et ses ouvriers peuvent être fiers de leur travail ; cette église a de nouveau un clocher en bon état et pour de nombreuses années.

Vosges Matin - 16/05/2010

Commenter cet article