Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Le cimentier français Lafarge Ciments va valoriser des déchets pour en faire du combustible de substitution dans sa cimenterie du Havre en Seine-Maritime (150 salariés).

Représentant un investissement de 10 millions d’euros, ce projet est porté et financé par la société Coderes, formée de Lafarge (51 %), Etares (40 %) et Ikos Environnement (9 %).

Basé à Gonfreville-l’Orcher, Etaresou Ecocentre de Traitement Actif de Résidus Solides est la société d’exploitation du centre de stockage havrais de déchets non dangereux.

De son côté, Ikos est spécialisée avec 130 salariés à Blangy-sur-Bresle (Seine-Maritime), dans le traitement des déchets industriels, agricoles et ménagers.

Le projet se traduit par la construction et l’équipement d’une plate-forme de préparation de déchets solides broyés sur un terrain jouxtant la cimenterie. Les déchets, jusqu’alors enfouis, des deux spécialistes du traitement des déchets deviendront des matières premières pour l’usine havraise du cimentier.

Cette plate-forme permettra la valorisation de 40 000 tonnes par an de déchets et de sous-produits industriels en substitution de combustibles fossiles, et diminuera de façon significative la consommation de gaz et de fioul de la cimenterie.

 

L'usine Nouvelle

De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois

Commenter cet article