Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Dans le cadre de son programme WET, la direction du site vosgien a souhaité associer pour cette 3e édition, son encadrement et son personnel à l'engagement du développement durable de Nestlé Waters.

Jusque-là, les journées WET (Water Éducation for Teachers) de Nestlé Waters, qui célèbre sa troisième édition, étaient destinées principalement aux enfants à travers des ateliers spécifiques sur l'éducation à l'environnement et plus particulièrement à l'usage raisonné de l'eau. Plateforme idéale pour exposer à la jeune génération la gestion et la préservation de l'eau, le groupe industriel profite de la semaine du développement durable pour forger l'éducation et les connaissances de cette ressource essentielle. Aussi, les salariés des sites de Vittel et de Contrexéville ont animé des ateliers pédagogiques aux enfants des écoles du secteur. Mais pour la première fois, la direction thermale a également voulu prolonger cette animation à son personnel et à son encadrement, autour d'une table ronde avec les spécialistes de l'entreprise, à savoir Philippe Pierre, directeur de la filiale Agrivair en charge de la protection de l'environnement local, Claude Laurent responsable des ressources en eau des marques vosgiennes, Loïc Thirvaudey, responsable de l'environnement du site, et Jean Duchemin, retraité de l'entreprise et président de l'association "Les eaux et les hommes". " Nous avions déjà tenté l'expérience sur des plus petites unités de production dont j'avais la responsabilité et cela a très bien fonctionné. J'ai donc voulu étendre à un site plus important comme celui de Vittel-Contrexéville, en conviant les salariés à participer à cette table ronde, car le développement durable c'est aussi au sein de l'entreprise et cela va plus loin que de fermer un robinet ou d'éteindre une lumière…", précise la présidente du site vosgien Véronique Fontaine-Heim.

Zéro pesticide

En tant que premier embouteilleur mondial d'une ressource rare, l'eau minérale naturelle, Nestlé Waters a pour impératif de fournir au consommateur, une eau de qualité dans son état originel. Le groupe a donc lancé une politique de protection des nappes phréatiques, au travers de sa filiale Agrivair qui a pour objectif principal, une agriculture ''zéro pesticide'', avec un effet immédiat et visible sur l'environnement. Précurseur dans ce domaine, Agrivair éduque et aide les agriculteurs depuis de nombreuses années, à n'utiliser aucun produit phytosanitaire. "C'est l'homme qui pollue…", informe Philippe Pierre.

Aujourd'hui, la quantité d'eau nécessaire pour produire 1 litre d'eau minérale sur le site thermal est d'environ 1,68 l. Ce ratio a diminué de près de 10 % depuis 2000 et l'objectif est de le réduire encore dans les prochaines années. Il faut savoir que dans la catégorie des boissons, la production d'eau minérale est la moins consommatrice en eau. En comparaison pour produire un verre de jus d'orange de 200 ml, il faut 170 l d'eau, et pour un verre de vin de 125 ml, il faut 120 l d'eau. "L'idéal absolu serait un litre pour un litre, mais c'est impossible. Néanmoins si notre ratio pouvait atteindre 1,4 l pour produire un litre d'eau minérale, ce serait déjà remarquable. Nous travaillons tous dans ce sens et c'est pour cela que ce type de rencontre est instructif", explique Véronique Fontaine-Heim satisfaite de cette première table ronde.

Vosges Matin - 09/03/2010

 

nestle wet

Commenter cet article