Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

plouray nov 2010

Depuis mercredi matin, le dossier concernant l'installation d'une méga-décharge de déchets ultimes d'automobiles sur la commune de Plouray fait l'objet d'une enquête publique. Dans le sillage des trois commissaires-enquêteurs, une délégation d'une centaine d'opposants au projet, brandissant banderoles et pancartes, s'est engouffrée dans la mairie, très pacifiquement, mais pour montrer que sa détermination pour faire obstacle au projet porté par la société GDE est intacte.

« Une bombe pour les générations futures »

« Nous ne sommes pas là pour vous agresser ou pour vous empêcher de faire votre travail mais pour vous dire très, très fort que nous sommes contre ce projet. Nous souhaitons que vous preniez bien en compte toutes les inquiétudes de la population. Ici, aux sources de l'Ellé, nous sommes le château d'eau de la Bretagne. Nous ne voulons pas voir pourrir cet endroit qui est resté propre. Ce projet, c'est une bombe posée pour les générations futures », a expliqué Magali Diennet, la présidente de l'association NPCB (Nature et patrimoine en centre Bretagne).

D'autres ont regretté la technicité de certains dossiers et ont un peu le sentiment « d'un combat du pot de terre contre le pot de fer ». De leur côté, les commissaires ont insisté : « Nous sommes là pour faire la synthèse des informations recueillies. À l'issue de l'enquête, nous émettrons un avis. C'est le préfet qui décide in fine ».

« Nous prévoyons aussi un rassemblement identique à la clôture de l'enquête publique, le jeudi 16 décembre », explique le bureau de NPCB.

Manifestation samedi 13 novembre

NPCB a aussi rappelé mercredi matin l'organisation d'une grande manifestation, le samedi 13 novembre, à partir de 14 h, à Plouray, pour s'opposer au projet de GDE. Les prises de paroles des représentants d'associations précédant la marche auront lieu sur la place de la bascule publique. NPCB fait aussi circuler une pétition pour que chacun puisse individuellement dire son opposition à l'installation du centre d'enfouissement de déchets à Plouray. Elle comprend actuellement quelque 11 000 signatures et sera remise au préfet du Morbihan, à Vannes, le 16 décembre.

Enquête publique, mode d'emploi

Le public peut adresser ses observations par courrier à la commission d'enquête, mairie de Plouray. Il peut aussi rencontrer les commissaires-enquêteurs lors des permanences prévues en mairie : les 16 novembre et 14 décembre en matinée, les 8, 24 novembre, 9 et 16 décembre l'après-midi.

 

Ouest-France- 06/11/2010

Commenter cet article