Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

En tout cas, Christian Estrosi n’a pas pu attendre, comme cela était prévu, le prochain comité interministériel d’aménagement du territoire (CIAT) annoncé pour mi-mai, pour lever un coin de voile sur les projets de pôles écotechnologiques qui seraient labélisés.

Lors d’une visite à l’université de Montpellier, le 29 avril denier, le ministre s’est donc permis d’anticiper sur les annonces du Ciat et a quasiment assuré de la labellisation le projet de pôle Eau, commun aux régions Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Paca (via le cluster Aqua 21). Il a aussi cité le cluster Dream (Durabilité de la Ressource en Eau Associée aux Milieux), association loi 1901 née en 2007 en région Centre. Mais sans promettre de label.

Est-ce que cela signifie que le projet Alsace-Lorraine n'a pas été retenu ? Ou y aura-t-il plusieurs pôles mondials de compétivité autour de l'eau ? La réponse est imminente, .... Espérons qu'elle sera positive.

 

Ch. Estrosi annonce un pôle de compétitivité eau... sans le dire !
 

Languedoc-Roussillon. Christian Estrosi, ministre en charge de l'Industrie, était hier à Montpellier pour laisser entendre que la région abriterait un pôle mondial de compétitivité autour de l'eau.

Imaginez la salle des Actes de l'Université d e Montpellier 2 remplie de tout ce que l'université compte d'éminents spécialistes dans les sciences de l'eau, de deux députés UMP qui encadraient le préfet de Région en grand uniforme, d'Anne-Yvonne Le Dain en charge des universités et de la recherche représentant Georges Frêche, d'un aréopage de chefs d'entreprises de la filière eau... Tout ce beau monde invité pour écouter un ministre qui n'avait rien de particulier à faire à Montpellier si ce n'est de venir annoncer que le cluster eau du Languedoc-Roussillon qui a fédéré deux
autres clusters plus modestes existant en Midi-Pyrénées et Paca, allait recevoir le label de pôle mondial de compétitivité lors du prochain comité interministériel (CIACT) de mai !

Après les discours de Danielle Hérin, président de l'Université et de trois responsables de structures consacrées à l'eau, le silence se fit avec la montée à la tribune de Christian Estrosi. Sourire appuyé du ministre qui attaque fort en déclarant que "le cluster n'est pas officiellement pôle de compétitivité avant la réunion du comité interministériel"...

"Un lieu de référence"

Bruissements dans la salle, il ajoute aussitôt dans un sourire encore plus appuyé, "mais que chacun interprète sur mon visage ou dans mon regard". Nouveaux bruissements mais de satisfaction ! Un peu plus tard, il affirmera, "j'estime – en parlant du cluster régional – que nous sommes un lieu de référence", avant de conclure sur un "je suis convaincu que votre cluster a les capacités pour rayonner à l'international". Et tout le monde de se congratuler autour de petits fours car même les plus pessimistes n'arrivaient pas à penser que le maire de Nice, par ailleurs proche et fidèle parmi les fidèles de Nicolas Sarkozy, soit venu faire ce petit tour de piste sans connaître la vraie réponse. D'autant plus que sa visite devait commencer dès le matin chez Bio-UV, une entreprise de référence de la filière à Lunel, et se poursuivre par le laboratoire d'Hydrosciences.

Mais en dernière minute, le voyage du ministre a été écourté : il a dû intervenir le matin même sur Europe 1, sur le dossier Airbus (lire encadré). C'est une incontestable victoire pour la région (voir ci-dessous), pour "l'école française de l'eau", l'eau étant devenu le plus grand défi de l'humanité. Christian Estrosi a laissé entendre que la prochaine réorganisation des pôles de compétitivité dont le nombre était pour lui "un témoignage de la vigueur de la recherche française", passerait par la création de cinq clusters mondiaux et que l'un d'entre eux serait sur l'eau et les éco-technologies ! L'attente se poursuit pour les plus sceptiques mais pour la plupart des auditeurs du ministre, le Languedoc-Roussillon avec Paca et Midi-Pyrénées, aura son pôle mondial de compétitivité !

J. R.

L'indépendant



Qui aura le label éco-pôle de compétitivité?
 

Christian Estrosi n’a pas pu attendre, comme cela était prévu, le prochain comité interministériel d’aménagement du territoire (CIAT) annoncé pour mi-mai, pour lever un coin de voile sur les projets de pôles écotechnologiques qui seraient labélisés. Il est temps, l’appel à candidature est clos depuis le 2 octobre 2009 (19 candidats) et Bercy avait promis une annonce pour décembre. Mais comme cette annonce devait être associée à celle, plus problématique, des « délabellisations », avant les élections régionales, cela aurait fait désordre.

Lors d’une visite à l’université de Montpellier, le 29 avril denier, le ministre s’est donc permis d’anticiper sur les annonces du Ciat et a quasiment assuré de la labellisation le projet de pôle Eau, commun aux régions Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Paca (via le cluster Aqua 21). Il a aussi cité le cluster Dream (Durabilité de la Ressource en Eau Associée aux Milieux), association loi 1901 née en 2007 en région Centre. Mais sans promettre de label.

Les acteurs de l’eau s’attendent en revanche à deux autres labellisations de pôles « Eau » en Bretagne avec
INEEAU et en Alsace Lorraine. Un éco-pôle consacré à l’énergie et son stockage devrait lui aussi avoir son label, probablement le projet « Energies renouvelables, efficacité énergétique incluant les aspects techniques, économiques et sociaux », ou Energies Rhône-Alpes. Confirmation, si tout va bien, avant la fin mai.

AB 

L'usine Nouvelle

Commenter cet article