Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

rambervillers 12 04 2010

En matière de recyclage des déchets, le procédé le plus à portée de tous est le compostage. Un centre de démonstration est ouvert sur le site de la déchetterie, à l'initiative de la 2C2R.

En présence de Benoît Jourdain, président du Syndicat mixte départemental de la gestion des déchets ménagers et du SICOVAD, de Martine Gimmillaro, conseillère générale, des élus de la 2C2R, de partenaires comme l'école d'horticulture de Roville-aux-Chênes, Jean-Marc Habert, président de la 2C2R, qui compte dans ses compétences les services des ordures ménagères pour les 20 communes adhérentes, a ouvert le centre de démonstration de compostage sur le site de la déchetterie.

"Nous sommes tous conscients de l'augmentation du coût du traitement de nos déchets de 55 à 76 € par habitant entre 2006 et 2009. Nous devons mettre en œuvre tous les moyens possibles pour aider nos concitoyens, sinon à diminuer au moins à stabiliser cette dépense obligatoire. Le compostage est le premier de ces moyens. C'est également celui qui, parmi tous les recyclages, peut être réalisé par tout le monde et de plus il est gratuit, excepté le prix du composteur."

En chiffres, l'économie par habitant en moyenne sera de grande importance si tous les habitants de la 2C2R jouent le jeu avec à la clé, par rapport aux tonnages enregistrés actuellement, 195 625 € de moins sur le coût total. Une campagne d'acquisition de composteur a été lancée pour les habitants qui peuvent le faire même en appartement. Sur le marché hebdomadaire, sous la houlette d'Emilie Brossais, agent de développement et d'Olivier Ancel, ambassadeur du tri, la 2C2R a déjà réalisé une opération d'informations sur ce service qui est désormais ouvert et à utiliser sans modération. Dans ce nouveau service, le SOVOTOM et l'ADEME sont partenaires de la 2C2R. Benoît Jourdain et Martine Gimmillaro ont tous deux félicité la 2C2R pour cette initiative à la fois économique et écologique. "Il est important dans un canton de montrer l'exemple, d'autres devraient en prendre de la "graine" alors qu'ils ne font rien en matière de tri des déchets et sont les premiers à refuser l'enfouissement de ces derniers", soulignait Martine Gimmillaro. Après les discours, quelques particuliers présents ont montré l'exemple en apportant leurs épluchures, restes de repas, marc de café… Et dans le futur, le composte produit retournera à la terre !

Vosges Matin - 13/04/2010

Commenter cet article