Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Mme le maire, pourquoi n’avoir pas encore intégré une communauté de communes ?

 

robecourt aout 2011 2

 

Régine Thomas : « A l’unanimité, la municipalité actuelle n’en éprouvait pas le besoin. L’ancien conseil non plus d’ailleurs. On trouvait que ça n’était pas prioritaire et on ne se sentait surtout pas prêt pour l’intercommunalité. C’est la loi qui nous oblige à prendre cette décision. On avait deux alternatives : Bulgnéville et Lamarche, même Bourmont, en Haute-Marne, mais ça n’était pas possible. On était indécis. Le conseil est divisé sur le sujet. Mais il a fallu trancher et la majorité a voté pour Bulgnéville. Il y a aussi eu des réunions d’informations avec les présidents des communautés de communes de Lamarche et de Bulgnéville pour permettre à la population de donner son opinion sur la question. Seules deux personnes ont donné leur avis. Elles étaient pour Lamarche. »

Que pensez-vous du schéma proposé par le préfet ?

« Le préfet nous a rattachés à Lamarche pour le scolaire. Nos enfants fréquentent le regroupement pédagogique intercommunal de Damblain, Blevaincourt, Robécourt et Rozières-sur-Mouzon. Puis, ils vont au collège de Lamarche. La communauté de communes des Marches de Lorraine ayant pris la compétence scolaire, ça ne peut être que positif pour les enfants. Reste que nous sommes partagés entre les deux. On est lié à Lamarche pour tout ce qui est administratif (la Poste, la trésorerie, la maison de retraite…). Mais ce n’est pas notre bassin d’emploi et encore moins notre zone de chalandise. En plus, avec Bulgnéville, il y a l’autoroute qui nous relie. C’est à 10 minutes de chez nous. »

 

robecourt aout 2011 1

 

Quels sont d’après vous les avantages à rejoindre une communauté de communes ?

« À l’avenir, avec les réformes territoriales et vu la conjoncture, je pense que ce sera plus facile pour accéder à certains services. Les agents de développement pourront nous aider à monter les dossiers. Seulement, tout ça a un coût ! À plus long terme, je pense sincèrement que les petites communes vont y perdre leur identité… »

Commenter cet article