Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

smd 12 mai 2010Le poids de nos déchets fera-t-il le prix de nos poubelles ? Une question d'actualité au cœur d'une journée d'information organisée, hier, à Epinal.

Dans le prolongement des décisions du Grenelle de l'environnement, en 2014 chacun sera amené à payer le traitement de ses ordures ménagères en fonction de leur poids ou de leur volume. D'où l'importance pour les collectivités de se préparer dès à présent à cette nouvelle donne privilégiant le principe de la tarification incitative.

Ce thème servait, hier, de fil conducteur à une journée de travail pilotée par le SMD (Syndicat mixte départemental pour la gestion des déchets ménagers et assimilés des Vosges). L'instance présidée par Benoît Jourdain regroupant à ce jour 66 communes individuelles et 30 intercommunalités représentant près de 378 000 habitants, sert ainsi de courroie de transmission entre les élus locaux et leurs concitoyens confrontés à la problématique de la gestion des déchets.

15 % de déchets en moins d'ici 2015

Dans un contexte d'évolution des réglementations, le SMD développe à leur intention tout un panel d'outils clés en main destiné à les aider dans leur mission de communication. La réduction de la quantité des déchets n'est que l'un des effets attendus de la tarification incitative. Le SMD a, quant à lui, anticipé les directives du Grenelle de l'environnement en lançant dès 2006 un programme départemental de prévention. L'objectif est de diminuer de 15 % d'ici 2015 le volume produit par chaque Vosgien (de 512 kg par habitant en 2006 à 435 en 2015). Cette politique volontariste passe notamment par la promotion du compostage et des éco-achats.

La séance de travail de ce mardi organisée en direction des élus mais aussi des personnels techniques, a permis de présenter l'ensemble du dispositif relatif à la tarification incitative. Ont notamment été évoquées les questions de fréquence de levées, de facturation et d'impact économique. Si la matinée a été plus particulièrement consacrée aux considérations techniques, l'après-midi a accordé une large place aux témoignages et aux échanges avec la salle.

Autant de sujets qu'il importait d'aborder avant de fixer le juste prix de notre poubelle.

 

Vosges Matin - 12 mai 2010

Commenter cet article