Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

vaudoncourt 13 04 2010

Les habitants du secteur ont poussé les portes du centre de tri de Vaudoncourt pour découvrir comment sont traités leurs déchets recyclables.

La communauté de communes de Bulgnéville et la société Barisien, prestataire du service de collecte des ordures ménagères, ont proposé une visite guidée du centre de tri de Vaudoncourt.

Matinée encourageante, puisque les responsables, Charlotte Josset et Yves Cousin ont accueilli environ soixante-dix personnes. " On voit les choses différemment. Maintenant on sait comment sont gérés nos sacs jaunes, on voit que le travail des femmes est difficile et ça permet de mieux respecter ce qu'elles font en respectant les consignes de tri", rapportaient des visiteurs.

En attendant la visite guidée par la responsable de l'agence de traitement, Audrey Muzzolini et le responsable du centre local, Stéphane Bertrand, les groupes se documentaient sur les règles de tri en vigueur, et passaient un peu de temps à regarder l'exposition sur la vie des déchets valorisables, depuis leur collecte jusqu'à leur recyclage. La valorisation permet de diminuer la facture ordures ménagères de chacun. Il est nécessaire que chacun fasse des efforts, pour le bien de la CCB, expliquait son président Christian Franqueville, présent à ces portes ouvertes.

Respect du personnel

Le travail de communication réalisé par la commission ordures ménagères de la CCB commence à porter ses fruits, au vu des comportements de tri des foyers. " Malgré tout, explique Mme Muzzolini, on trouve toujours des aberrations comme des tripailles de sanglier à l'ouverture de la chasse ou des seringues… Quand on a des doutes, on met à la poubelle classique."

Le centre de la Croix Saint-Nicolas, travaillant en 3X8, emploie trente personnes, principalement des femmes, qui traitent environ 16 000 tonnes de déchets dont les revenus évoluent comme les cours de la bourse.

Pour arriver à la noria, des balles conditionnées et des camions les emmenant vers leurs lieux de recyclage, il faut voir le travail effectué par le personnel du centre : " Je ne pensais pas que c'était aussi difficile… ", affirmaient des visiteurs. Mme Muzzolini expliquait que le Barisien n'avait de cesse d'améliorer l'outil de travail en voulant éviter les maladies professionnelles. Qu'elle était à l'écoute de toutes évolutions possibles et portait la sécurité bien au-delà des normes obligatoires.

Vosges Matin - 13/04/2010

Pour tous renseignements et obtenir la réglette de tri, tél : 03 29 09 13 18 ou ccbxb.com

Commenter cet article