Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association ACCID

ACCID est une association loi 1901 qui a pour but de s'opposer à l'implantation d'un Centre de Stockage de Déchets Ultimes ou à tout autre type de décharge ou de stockages contrôlés

Vic de Chassenay : Toujours contre la décharge (Bien public)

L’assemblée générale de l’Aspa a eu lieu samedi.

Le centre d’enfouissement de Vic-de-Chassenay est toujours ouvert malgré le contentieux en cours. Photo LBP

Le délibéré de la cour d’appel de Lyon concernant la décharge de Vic-de-Chassenay est attendu de pied ferme par l’Association de sauvegarde du patrimoine de l’Auxois (Aspa).

La traditionnelle assemblée générale de l’Aspa s’est tenue à la salle Saint-Loup à Genay. La huitième du nom pour cette association créée en 2004. Hormis le renouvellement de la moitié des administrateurs, élus pour deux ans, la réunion avait pour objet le bilan des différentes actions menées en 2011 par l’association.

L’appel en attente

Si l’assemblée générale de l’an dernier avait été marquée par le jugement du tribunal administratif de Dijon, celle de cette année a fait la part belle à une décision très attendue : le délibéré de la cour d’appel de Lyon. « Nous sommes sortis vainqueur du jugement en première instance, avance ­Richard Racine, président de l’Aspa. Mais la réduction du tonnage admis par la décharge de Vic-de-Chassenay n’était pas suffisante à nos yeux. » L’association milite en effet depuis le début du contentieux pour la fermeture du centre d’enfouissement des déchets. D’où la poursuite du « combat judiciaire en appel ». Le délibéré pourrait être rendu à la fin de cette année ou au début 2012.

Outre ce dossier, qui use tout de même la plupart des ressources de l’association, l’Aspa s’est prononcée sur d’autres questions. Notamment celles relatives au nouveau système de collecte des déchets dans le Sinémurien. Satisfaits de l’instauration du ramassage à la levée, les membres de l’association regrettent qu’« on ne soit pas allé plus loin quant à l’encouragement des citoyens pour produire moins de déchets ». Et Richard Racine de pointer du doigt « les parts fixes trop élevées » que les habitants doivent régler à la collectivité. Comptant près de 1 300 adhérents depuis sa création, l’Aspa s’impose aujourd’hui comme la première association de l’Auxois. Ses membres se prononceront en janvier prochain pour l’élection du nouveau bureau.

 

Bien Public - 16/12/2011

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article