Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

tri vittel 01 04 2010

Le tri sélectif est devenu une réalité à partir du 5 avril, un nouveau dispositif de collectes de déchets se met en place avec un calendrier de ramassage. Entre ordures ménagères et biodéchets, les riverains vont trier.

Les déchets, vaste sujet au cœur des débats, souvent source de polémiques. A partir du 5 avril, les riverains thermaux devront se mettre, enfin pourrait-on dire, au diapason du tri sélectif. Pour cela, la nouvelle communauté de communes de Vittel-Contrexéville a édité un petit guide pratique à destination des particuliers.

La plupart des Contrexévillois et des Vittellois ont dû recevoir, ou vont recevoir une enveloppe contenant entre autre, un fascicule explicatif sur la manière de trier et gérer ses divers déchets. Les ordures ménagères sont les déchets qui ne peuvent pas être compostés et ceux qui ne peuvent être déposés, ni en déchèterie, ni dans les bornes d'apport volontaire. Il s'agit des sacs en plastique, des boîtes ou emballage métalliques, des barquettes en polystyrène, des films d'emballage, des papiers ou emballages gras, souillés ou non, des cartons à pizza, les balayures, les lingettes, les vitres et les miroirs brisés… Ceux-ci peuvent être stockés dans une poubelle domestique et en sac et sont destinés au bac roulant de couleur grise.

Suivant les secteurs, les jours de ramassage sont différents pour Vittel, par exemple le lundi matin est réservé au secteur 2, le mercredi matin pour le 1, le jeudi matin pour le 3, et pour le dernier secteur, le 4, ce sera le vendredi matin. En revanche à Contrexéville, le jour de collecte est le lundi matin pour tous les quartiers.

Mais le véritable tri sélectif est pour les biodéchets qui sont destinés au bac roulant de couleur verte. À l'aide du bioseau, les usagers devront séparer les épluchures de fruits ou de légumes, les restes de repas, les coquilles d'œufs broyées, les infusions ou les thés en sachet ou non, les marcs de café avec les filtres en papier mais pas les capsules ou dosettes en aluminium, les restants de pain, les morceaux d'essuie-tout et de carton servant d'emballage ou d'éponge à jus, les litières minérales ou végétales…

Sont proscrits, les poussières, les sachets plastiques, les cadavres d'animaux, les litières chimiques. Les poubelles vosgiennes contiennent en moyenne 80 kg par habitant et par an, de biodéchets qui donnent un engrais de qualité une fois transformé en compost. " Le coût de traitement est trois fois inférieur à celui des ordures ménagères classiques. C'est-à-dire 45 euros la tonne contre 135 euros. Cela vaut le coup de trier…", informe Arnauld Salvini.

Tout comme les ordures ménagères, la collecte s'effectuera une fois par semaine suivant un calendrier adapté. " Pour l'heure, seuls les particuliers vont bénéficier d'un bac roulant pour les biodéchets. Les logements collectifs ne sont pas encore dans ce programme, sauf les petits collectifs privés qui en feront la demande", complète Jean-Claude Millot.

Quant aux déchets de jardin, trois manières de les exploiter. Par le traitement en composteur individuel, par un apport volontaire à la déchèterie, ou par le stockage en sacs blancs spécifiques et fournis par la communauté de communes et collectés moyennant un abonnement forfaitaire annuel de 80 euros.

Certains riverains n'ont peut-être pas encore reçu leur guide ou leur bac roulant. Pas d'affolement, cela ne devrait pas tarder mais si le retard persiste, il suffit de téléphoner au service compétent pour signaler l'oubli (03 29 08 38 89). D'autant qu'il sera difficile d'échapper à la nouvelle campagne d'information, car la SIVOM va mener de nombreuses actions de communication, à commencer par une porte ouverte à la plateforme de compostage de Mandres-sur-Vair, le vendredi 2 avril au départ des mairies de Contrexéville et de Vittel (visite à 10 h et à 14 h).

Communauté de communes de Vittel-Contrexéville : 394, rue du Shah-de-Perse à Contrexéville, 88 140. Accueil assuré du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30. Tél : 03 29 08 38 89. Mail : contact@agglo-vittelcontrex.fr

 

Vosges Matin - 01/04/2010

Commenter cet article