Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID


Si Vittel et Contrexéville commencent l'aventure intercommunale à deux, elles seront rejointes d'ici le 1er janvier 2011 par les communes voisines intéressées.

Parce qu'il y a urgence, l'échéancier a été établi de manière à concrétiser la communauté de communes Vittel-Contrex au plus vite, soit le 10 décembre.

Ce n'est pas tout à fait la date annoncée. Ce n'est pas non plus la forme prévue. Mais la communauté de communes va voir le jour incessamment sous peu. Et c'est peut-être là l'essentiel.

Certes, les treize communes potentiellement concernées d'un point de vue géographique ne seront pas rassemblées d'emblée dans cette structure. Dans l'immédiat, seules Vittel et Contrexéville seront amenées à sceller leur union. Et elles sont bien décidées à le faire au plus vite.

Les bans ont été publiés dès vendredi, au lendemain de l'approbation en conseil municipal par les élus des deux stations des statuts de la future communauté de communes que supporte pour l'heure le SIVoM. Un organe intercommunal chargé de la gestion des déchets des deux villes qui sera amené à disparaître rapidement au profit de la com de com. Ou plutôt se muer en com de com selon le terme employé par Arnauld Salvini, maire de Contrexéville.

Le 2 décembre prochain, le comité du SIVoM devrait se réunir pour entamer sa métamorphose. Et le 10 décembre, les élus des deux cités seront amenés à accepter le passage officiel à la communauté de communes.

Travail collectif

L'union sera ainsi célébrée de manière on ne peut plus solennelle, avec un contrat de mariage préalablement signé par les deux communes. Mais approuvé aussi par toute la famille. À savoir toutes les communes environnantes avec qui les deux stations ont défini " un projet de territoire et recherché des compétences", expliquent Arnauld Salvini et son homologue vittellois, Jean-Claude Millot. " Nous avons bâti les statuts de la future communauté de communes avec huit groupes de travail et seize réunions", poursuivent-ils d'une même voix.

Les jeunes tourtereaux devraient consommer illico presto leur mariage en convoquant le 21 décembre un premier conseil communautaire. Bien sûr, les représentants des deux communes (huit de chaque) auront été préalablement nommés en conseil municipal. Et ces derniers devront désigner le président et le bureau du conseil communautaire.

Autant dire que la com de com sera bel et bien une réalité, avant même l'échéance maintes fois évoquée par les élus thermaux : le 1er janvier 2010.

La dot

Pourquoi un tel empressement à faire la communauté de communes à deux ? Pourquoi ne pas avoir attendu un peu plus longtemps pour construire une structure avec les communes périphériques à Vittel-Contrex qui ont contribué à l'élaboration des statuts ? Pour trancher ce dilemme, les deux maires se sont appuyés sur deux éléments.

Le premier n'est autre que l'arrêté préfectoral délimitant le périmètre de la com de com… qui n'a toujours pas été pris, future réforme territoriale oblige. La seconde raison avancée par les élus tient à une échéance : celle toute proche fixée pour obtenir des aides financières de l'Europe. " Ce changement de procédure permet de prétendre à ces avantages qui sont intéressants puisque nous avons dans les deux villes de gros investissements en prévision", explique Jean-Claude Millot.

Plutôt que d'attendre et laisser filer des fonds non négligeables notamment pour les grands projets annoncés dans les thermes vittellois et contrexévillois, les stations ont décidé de se lancer dans l'aventure intercommunale en premier. Quitte à jouer les éclaireurs pour les autres localités voisines.

Sophie MAUPETIT

smaupetit@vosgesmatin.fr

Vosges Matin - 22/11/2009

Et les autres, alors ?

Alors que l'ensemble d'un territoire travaillait sur le projet de création d'une communauté de communes depuis de longs mois, il a fallu revoir totalement le scénario en octobre. Et enclencher une autre procédure que celle initialement prévue. Les raisons de ce changement (lire par ailleurs) et la suite du processus ont été expliquées avant-hier soir par les maires de Vittel et Contrex aux représentants des onze autres communes concernées par la com de com. Une réunion s'est en effet tenue en sous-préfecture de Neufchâteau vendredi soir, en présence du sous-préfet et du député. Une façon de ne pas écarter les communes dites périphériques aux deux stations thermales. " Il s'agissait de donner des explications pour qu'il n'y ait pas de mauvaise surprise. Tout a été dit clairement et cela se fait en toute transparence et franchise", ressent Franck Deguisne, maire de They-sous-Montfort, qui se fait la voix des localités voisines.
Des localités qui seront invitées à se déclarer adhérentes (ou non) de la communauté de communes dans l'année 2010 pour faire une grande union, au plus tard au 1er janvier 2011. En attendant, leurs représentants ne seront pas écartés des travaux communautaires et seront conviés à assister et même participer à chaque réunion du conseil communautaire.

Commenter cet article

electricien paris 15/02/2015 11:56

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement