Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

Le débat public sur le projet de Bure va se dérouler sur Internet. Les opposants avaient empêché la tenue de réunions.

Le débat public sur le projet Cigéo de stockage profond et réversible des déchets radioactifs à Bure, aux confins de la Meuse et de la Haute-Marne, tente de se relancer. Après le fiasco des deux premières réunions­ publiques à Bure et Bar-le­-Duc, où les opposants avaient empêché les échanges, puis l’annulation de plusieurs autres rencontres, la Commission nationale du débat public (CNDP) a décidé ce mercredi de délocaliser le débat… sur Internet. Un changement qui sonne comme un aveu d’échec. Le 11 juillet, puis à partir de la mi-septembre, une dizaine de débats « contradictoires » seront organisés sur la Toile : aux questions du public, diverses parties prenantes au débat apporteront chacune leurs réponses.

La CNDP ne renonce toutefois pas complètement à des rencontres de terrain : des « petites réunions locales », voire des permanences, pourront être organisées dans les mairies qui le souhaiteraient. « Mais on ne peut pas toucher grand monde en même temps », reconnaît Claude Bernet, président de la commission sur Cigéo. En parallèle, un panel représentatif d’habitants des deux départements concernés devra rendre un avis sur le projet.

Etape préalable à la demande d’autorisation pour la création du site d’enfouissement en 2015, puis à la loi sur la réversibilité du stockage prévue en 2016, le débat, qui devait s’achever à la mi-octobre, a été prolongé jusqu’à la mi-décembre. Dans un sondage commandé le mois dernier par la Commission du débat public, 68 % des sondés­ estimaient que le débat était « utile », mais ils étaient aussi nombreux à juger que « les conclu­sions sont connues d’avance ».

Un argument des opposants au projet, qui ne devraient guère se satisfaire de ces nouvelles modalités de consultation. L’un d’eux, l’association Cedra, proposait de « déclarer un moratoire dans le projet d’enfouissement » et « d’étudier réellement toutes les alternatives, et avec toutes les parties prenantes, en intégrant que l’on n’a pas d’autre choix que de trouver une vraie solution ». Les questions du financement du projet et de l’inventaire des déchets concernés seront abordées en fin de débat, a indiqué la commission.

Écrit par Veronique LE BILLON
Chef de service adjointe

Aveu d'échec ? Le débat public sur le projet Cigéo de stockage profond et réversible des déchets radioactifs sera délocalisé sur la Toile. - AFP

Aveu d'échec ? Le débat public sur le projet Cigéo de stockage profond et réversible des déchets radioactifs sera délocalisé sur la Toile. - AFP

Commenter cet article