Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par P. GEORGE

undefined

Gérard Sancho (au centre) a obtenu une large majorité dans son fief de Martigny-les-Bains avec 89 %.

Le maire de Martigny-les-Bains l'emporte par 61,53% des voix contre son collègue d'Isches.
 
Le canton de Lamarche aura réservé des surprises pour ces élections cantonales. En tout premier lieu, quatre candidats qui se revendiquaient de la majorité départementale, Gérard Sancho le maire de Martigny-les-Bains, « adoubé » par le conseiller sortant Serge Esserméant, qui a obtenu 42,86 % lors des suffrages du premier tour. Puis, Daniel Vagné qui décidait de se retirer du jeu cantonal malgré ses 20,74 % de la semaine dernière, venait ensuite le maire sortant d'Isches, Jean-Luc Thouvenot, qui contrairement à son homologue du chef-lieu du canton, décidait de poursuivre seul l'aventure, car entre temps sa suppléante Régine Thomas lui faisait faux bond.
 
Une campagne digne 
 
Hier à Martigny-Les Bains, c'est avec 89 % des voix que Gérard Sancho a viré en tête, la commune de Lamarche jouant les juges de paix, même si les suffrages des petits villages du canton étaient plutôt favorables au magistrat de Martigny. A 19 h 15, le chiffre de Lamarche tombait avec 305 voix pour Sancho contre 265 pour Thouvenot. Un premier soulagement pour l'édile et ses troupes, mais insuffisant pour sabrer le champagne. Pendant ce temps, les téléphones portables fonctionnaient plein pot pour tenter de recueillir quelques informations fiables. A 19 h 45, une première tendance officielle se dessinait avec 63 % des suffrages pour Gérard Sancho qui pouvait laisser sa joie s'exprimer. Quant à Jean-Luc Thouvenot « Je voulais aller jusqu'au bout car bien que je me revendique de la majorité départementale, je voulais rester indépendant. J'avais un bon projet pour la communauté de communes et je voulais sauver le canton ». Quant à Gérard Sancho, il a accueilli sa victoire sans triomphalisme. « Dans le contexte, je peux me vanter d'avoir mené une campagne propre et digne. C'est maintenant que tout reste à faire et je vais m'y atteler efficacement », déclarait le nouveau conseiller général du canton de Lamarche.

Est-Républicain - 17/03/2008

Commenter cet article