Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID

bulgneville be ox

Au sein de la communauté de communes de Bulgnéville, la nouveauté en termes de tri et de respect de l’environnement, n’est pas gigantesque. Au contraire. Elle est même de tout petit format. La « Be-OX (condensé de « air et oxygène ») pèse en effet 18 g, mesure 85 mm de haut, 65 de large et 26 d’épaisseur.

 Bi-compartimentée, cette boîte est en polypropylène alimentaire recyclable à 100 %, comme ses étiquettes de personnalisation. Les encres utilisées pour l’impression des visuels sont à l’eau et sans solvant. Ce produit hermétique, coloré est vosgien puisque le créateur, Olivier Legros, et l’entreprise Olsen sont néocastriens.

La petite boîte, qui a été lancée à l’open de tennis de Contrexéville en 2009, permet de mettre « l’environnement dans sa poche, son sac à main, sa voiture » puisque la Be-OX participe au respect de la nature en recevant particulièrement les petits déchets. « Avec son côté pour stocker et son côté pour jeter, elle sera un outil de tri supplémentaire permettant de ne pas jeter dans la nature, dans la rue, dans les cours d’écoles… les petits déchets comme les papiers de bonbons, mégots et chewing-gum », émettent le président de la CCB, Christian Franqueville et le tandem, Charlotte et Yves, travaillant depuis des années à l’amélioration du tri sélectif au sein de la CCB.

« Je veux rester lorrain sur toute la fabrication » explique le concepteur motivé par la protection de l’environnement et son apprentissage auprès des enfants qui seront les éco-citoyens de demain. C’est ainsi que, sur la CCB, la démarche pédagogique pour sensibiliser les plus jeunes passe par l’attribution de la Be-OX kid, qui sera de couleur orangée. Y seront inscrits des messages écologiques. Quant aux adultes, ils auront un boîtier gris argentée à l’effigie de la CCB. Cette évolution dans la politique de sensibilisation de préservation de l’environnement a été possible grâce à la structure intercommunale associée au co-financeur, Eco-emballage.

Vosges Matin - 09/07/2010

Commenter cet article