Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Visiteurs

ACCID - Association loi 1901   Plus de 150 adhérents ... pour 2013

Publié par ACCID


Après 6 mois d'utilisation, le bilan est positif et l'opération ne demande qu'à s'étendre.

Printemps 2009, il était possible d'acquérir auprès de la communauté de communes de Bulgnéville, des composteurs d'une capacité de 312 litres, à tarifs préférentiels.

Une centaine d'appareils étaient alors achetés par environ quatre-vingts familles de toute la communauté de communes.

Avec ces kits, fabriqués dans les Vosges et réalisés avec du bois vosgien autoclavé, il était ensuite donné un "bio seau" pour faciliter le transfert de déchets fermentescibles issus des cuisines. Des informations étaient également fournies avec les composteurs, pour le montage, la mise en place et des méthodes pour avoir un bon compost.

Six mois après, Charlotte Josset et les responsables de la commission ordures ménagères de la communauté de communes ont voulu établir un bilan via une enquête de satisfaction ainsi qu'une réunion d'utilisateurs.

Bien que le compostage ait permis de dégager environ 30 % de déchets fermentescibles des poubelles classiques, d'où une baisse de facture sur les impôts de seulement 3,5 % des foyers de la CCB qui ont opté pour ce composteur, qui participe à obtenir un bon compost gage d'un plus pour les jardins et les massifs floraux.

Charlotte et Yves dirigeaient cette rencontre où étaient disséqués 25 % des questionnaires revenus. Des documents qui étaient remplis principalement par des personnes âgées de 40 à 50 ans et plus.

Limiter les déchets collectés

Certains pratiquaient cette technique depuis au moins 37 ans. C'est un moyen de limiter les déchets collectés, puis traités par la collectivité prenait la 1re place pour le choix du compostage.

Quasiment tous les déchets compostés proposés par la CCB sont mentionnés, avec en 1er les épluchures de fruits et de légumes. Les restes de repas, principalement carnés étant à éviter en raison de la présence des mouches. L'utilisation de "pros" du compostage comme Jean-Paul qui en possède trois, permettait d'avoir un bon recul favorisant des conseils pour optimiser les techniques.

En conclusion, il ressort :

- les appareils, plus appréciés en bois, sont considérés comme un peu petits.

- les déchets de cuisine et jardins passent dans le composteur.

- des soucis ont été rencontrés comme les problèmes de mélange et d'extraction du compost (parfois mauvaise odeur due à une mauvaise gestion des mélanges).

Même en appartement, il est possible de composter avec un lombricomposteur, sans odeur, qui peut se mettre sur un balcon. Composteurs et informations sont toujours disponibles auprès de la CCB, rue des Anciennes halles à Bulgnéville.

Tél : 03 29 09 13 18 ou ccbxb.com

Vosges Matin - 09/11/2009

Commenter cet article